À propos de

Bienvenue sur le site officiel du « Chant des Plantes ».

Ici, les plantes, les fleurs et les arbres sont affublés de machines de toutes sortes qui, inspirées des découvertes de Cleve Backster, leur permettent de se faire entendre. Oui, vous avez bien lus ! Ils chantent, ils improvisent, ils parlent, accompagnent des lectures, des concerts ou font la démonstration de leurs prouesses lors de conférences. Ils entendent, ressentent, émettent, reçoivent, partagent…

O ce n’est pas extraordinaire, non ! C’est même un peu barbare. Imaginez qu’on soit obligé de vous mettre des électrodes, des tubes, des machines pour commencer à vous comprendre… mais c’est un passage obligé. Et bientôt nous aurons dépassé cela et nous discuterons comme vous et moi de la façon la plus naturelle qui soit !

Ca prendra encore un peu de temps… si seulement nous avions encore un peu de temps 😉

Je vous invite à rejoindre les Végéhommes, êtres vivants qui partagent la même vie et qui comprend :

– La grande famille des Végéaux : qui vient de vegetus : vivant, végéo : animé, vif… la vigueur ! qui au contact de l’arrogance humaine (mais toutes les espèces ne croient elles pas qu’elle valent mieux que les autres 😉 ) a fini par signifier le contraire de ce qu’il annonçait.

– celle des Animaux, dont nous faisons partie, ainsi que les insectes, les bactéries et autre végéhommes de cette famille qui sont nos frères et sœurs, sous ce magnifique terme d’ Animus, celui qui possède l’âme, l’esprit. Venant du sanscrit ane : respirer !

– Enfin la famille des Minéraux, munus, muneris, de mei qui en sanscrit veut dire changer, échanger… il n’y a pas ici la reconnaissance de la vie, ni de la conscience, je vous l’accorde. Mais il faudrait être fou pour l’écarter d’un simple revers quand on considère les avancées sur le monde végéal et animal qui déferlent sur nous tous les jours !

Pour moi qui, il y a quelques années encore, me croyait comme la plupart au dessus du vivant, même sans le conscientiser, je me fais l’effet d’un esclavagiste découvrant après trente ans de traite et de maltraitance que l’Africain, qu’il tient en chaîne, est, en fait, un être vivant… comme lui ! Comme ce sera bientôt le cas, je l’espère et le crois, pour toute une partie de ces hommes (et aussi de ces femmes… triste bienfait civilisationnel) qui considèrent les femmes comme des objets.

Si vous êtes déjà de l’autre côté et que tout cela vous fait horreur, sachez que le meilleur moyen de faire changer cela, c’est chacun à son niveau nous prenions la responsabilité de la discrimination. Comme si nous étions le seul fautif. Et depuis cet endroit, travailler chaque jour à abandonner la peur de ne pas avoir assez, à abandonner la peur de n’être pas assez aimé pour juste ce qu’on est. Abandonner la peur… et accueillir la vie. Et la remercier de nous entourer si nombreuse, si variée, si riche, si intelligente, si singulière. En commençant à en prendre chaque parcelle pour un être, un réel végéhomme, tel que vous. L’écouter, prendre le temps de le découvrir. Y revenir sans arrêt. Pour pouvoir vous émerveiller un jour de la proximité qui existe entre chacun d’entre nous. Et les magnifiques enseignements qu’ils ont à nous transmettre. Même cette herbe ! Oui… même cette herbe. Ce n’est pas eux qui deviennent plus intelligents, c’est juste nous qui devenons moins arrogants, plus présents, concernés, impliqués. Et c’est bon ! Vraiment bon. Et ça guérit. Vraiment guérit !

Bienvenue sur cette page de partage avec ces musiciens hors normes ! Mr Arundinaria (Bambou d’intérieur philosophe), Mme Pteris Cretica dite « Danae » la fougère amourachée, le vénérable Catalpa (arbre aux haricots et aux feuilles en coeur) et leurs soeurs et frères, végéaux !

Ne partez pas ! Attendez, je ne vous ai pas dit le plus important ! TADAM !!! Ici, vous découvrirez les premiers mots jamais prononcés par les plantes dans l’histoire de la Végéanité et de ce qu’on appelait encore hier humanité. Excusez du peu !

Et oui, le chant des plantes vous réserve bien des surprises…

 

Un Végéhomme… comme tant d’autres