D-Mots de l’Erable… « de l’importance de la télépathie »


Message du monde Végéal / mardi, avril 24th, 2018

Mots de l’Erable : 12 Août 2017 – 20h14

Erable du Japon « Acer palmatum dissectum » en pot qui vit depuis un an, au pied du Catalpa, dehors.

« Les plantes [végétaux-humains] transmettent les paroles de l’arbre [végétaux-soleil]. La nuit, nous solliciter avec le clavier des mots nous dérange. La nuit, nous nous retirons pour recevoir la lumière de la source. Il serait bénéfique de faire aussi ce travail de recherche avec les animaux le jour. Mais n’oubliez pas que la Terre communie avec vous par le ressenti. La recherche sollicite beaucoup le mental, demande beaucoup de parole. C’est nécessaire. Mais cela doit servir l’objectif de retrouver la parole intérieure, la télépathie, la connexion intuitive pour aider la Terre, comme la musique le fait avec le monde végétal. Cela ne se voit pas. Pourtant ce contact invisible est primordial, il nettoie la tristesse intérieure comme le font les animaux. Se reconnecter avec la lumière, avec l’intuition, avec la connaissance soigne l’âme des déva. Vous n’arrivez pas à le ressentir… ou si peu. La lumière intérieure réchauffe. C’est bon… c’est bien ! Transmets notre message aux humains, diffuse ce que tu reçois, parle avec les animaux. Parlez silencieusement [télépathie] et vous recevrez, et vous verrez. Oui. « Ils marchèrent quelques jours quand ils s’arrêtèrent plein d’admiration ». »

Mots Bruts :

Végétaux/Humains/Contact//Végétaux/Soleil//Nuit/Ecrire/Colère//Nuit/Recevoir/Lumière/Dehors//Recherche/Animaux/Jour/Terre/Amour/Sentir/Recherche/Parler/Beaucoup//Oui/Peu/Dedans//Parler[NDLR : la plante met « Comme Toi » de J.J Goldmann]/Aide/Terre/Végétaux/Musique/Beaucoup/Non/Voir[NDLR : arrêt morceau JJ Goldmann]/Oui/Contact/Bien//[NDLR : remet morceau JJG]Tristesse/Bien/Dedans/Animaux/Ter… (terre)/Connaissance/Lumière/Humain/Soigner/Am… (amour)/Déva/Sent… (sentir)/Vous/Non/Peu/Lumière/Chaud/Bie… (bien)/Ecrire//Humain [NDLR: arrêt musique JJG]/Parler/Animaux//Peu/Oui//Recevoir/Voir/Oui
[NDLR : à la fin, il met : Picolo&Saxo : « Ils marchèrent quelques jours quand ils s’arrêtèrent plein d’admiration » et arrête.]

10mn39

Paroles de “Comme toi” de JJ Goldman

Elle avait les yeux clairs et la robe en velours
À côté de sa mère et la famille autour
Elle pose un peu distraite au doux soleil de la fin du jour
La photo n’est pas bonne mais l’on peut y voir
Le bonheur en personne et la douceur d’un soir
Elle aimait la musique surtout Schumann et puis Mozart
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Elle allait à l’école au village d’en bas
Elle apprenait les livres elle apprenait les lois
Elle chantait les grenouilles et les princesses qui dorment au bois
Elle aimait sa poupée elle aimait ses amis
Surtout Ruth et Anna et surtout Jérémie
Et ils se marieraient un jour peut-être à Varsovie
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Elle s’appelait Sarah elle n’avait pas huit ans
Sa vie c’était douceur rêves et nuages blancs
Mais d’autres gens en avaient décidé autrement
Elle avait tes yeux clairs et elle avait ton âge
C’était une petite fille sans histoires et très sage
Mais elle n’est pas née comme toi ici et maintenant
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi que je regarde tout bas
Comme toi qui dors en rêvant à quoi
Comme toi comme toi comme toi comme toi
Comme toi, comme toi, comme toi, comme toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *